Nous contacter

ACDIC
Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs
Rue Ceper – Face Lions Club
Yaoundé - Cameroun 

Tél./Fax : +237 222 20 73 37
secretariat@acdic.net
www.acdic.net

Affaire bac sur le fleuve Nachtigal


Les travaux de réhabilitation avancent, le bac sera livré dans les prochains jours.

Affaire 150 millions destinés aux tabaculteurs de l’Est

- le nouveau MINADER s'est saisi de l'affaire,

- les virements se feront désormais dans les comptes des bénéficiaires,

- les fonctionnaires impliqués dans les faits de corruption et de détournement ont été auditionnés,

- une allocation de 500 millions est prévue pour les tabaculteurs en 2012.

Affaire bagarre autour des cuisses de poulet congelé importé à Mokolo


Le président national de l'ACDIC, a été reçu par le ministre de l'élevage, ce dernier a promis de mettre tout en œuvre pour stopper le retour du poulet congelé importé dans nos marchés.

Affaire eau potable


D'après l'étude menée à ce sujet par l'ACDIC, 96% des camerounais, souhaitent que la priorité soit accordée à l'eau potable par rapport à la construction du port en eau profonde de KRIBI.

Affaire tracteurs abandonnés


- Le chef de l'Etat a instruit une mission d'évaluation à Ebolowa dès le lendemain du déclenchement de l'affaire,

- arrêt de montage de nouveaux tracteurs pour l'instant,

- création d'un comité de suivi placé sous la responsabilité du gouverneur du Sud,

- transfert de compétence au MINADER, en ce qui concerne la gestion des tracteurs,

- Deux tracteurs remis au CRA (collège régional d'agriculture) lors de la cérémonie de mise à disposition des tracteurs,

PLUS D'INFO

- 6 tracteurs remis à l'université de DSCHANG, UNVDA de NDOP, ferme semencière de NTUI, projet mont MBAPIT, institut agricole d'OBALA, mission de développement du Nord-ouest lors de la cérémonie de lancement de la campagne agricole 2012 à Bafia,

- le chantier du hangar avance,

- une bonne partie des tracteurs est déjà à l'abri des intempéries,

- le prestataire IMMOBILIAR, a repris les travaux de construction de l'usine de montage.

Affaire semences de maïs

- Réunion de crise tenue de toute urgence au MINADER,

- plusieurs réunions de concertation entre l'ACDIC et la présidence de la république pour l'importation des semences, malheureusement cette piste a été infructueuse,

- La présidence est entrain de prendre des mesures pour qu'il n y ait plus de pénurie l'année prochaine,

- panique à l'IRAD, qui pour sauver la face publie dans Cameroon Tribune du 05 mars 2012, un communiqué erroné sur la disponibilité des semences.

Affaire MINTRANSPORT sur la météorologie

- Réunion de crise tenue le 16 mars au MINTRANSPORT,

- le ministre NKILI, promet le rétablissement des 55 stations météorologiques hors service, car affirme-t-il : « nous mettrons tout en œuvre pour que le fonctionnement redevienne normal ; ceci est dans ma feuille de route »,

- début de la diffusion de bulletin météo sur certaines chaines de télévision.

Partenaires

  Logo_BROT

logo_presb_hunger_program

 logo_misereor

 
Mardi, 17 Mai 2016 11:18

Exposition de produits alimentaires, Conférence et Séance de dédicace du nouvel ouvrage

Le lundi 04  avril 2016 s’est tenue à l’Hôtel LA FALAISE de Yaoundé, une exposition des conserves alimentaires et autres produits bio, suivie d’une conférence et de la dédicace d’un nouvel ouvrage intitulé : Conservation des aliments et prévention des empoisonnements alimentaires. Ladite conférence-exposition a été organisée par RIRCO (Reece International Research Consortium).
I.    L’exposition
La centaine de personnes présente à ce rendez-vous, a pu découvrir plusieurs produits biologiques fabriqués localement, parmi lesquels :
    Les jus d’ananas (sans sucre ni conservateurs artificiels), faits à base d’ananas de Mbankomo réputé très sucré ;
    Les compotes de tomate, de carotte, de haricot vert, de confiture d’ananas, de pulpe de noix de palme, de sardine à huile, de miettes de thon à huile et de macédoine des légumes. Tous, conservés frais dans des bocaux en verre.
    Les produits secs tels que la farine de manioc, le Gari et les arachides. Toutefois, il faut noter que les organisateurs n’ont pas choisi une variété spécifique de manioc. En plus, ils l’ont séché au four domestique. L’on peut dès lors se questionner sur la qualité d’une telle farine pourtant destinée à la panification.

II.    La conférence
La conférence a donné lieu à deux exposés :
Exposé 1 : Conservation des aliments et prévention des empoisonnements alimentaires
On peut retenir quatre points importants :
1-    Pourquoi s’intéresser aux intoxications alimentaires ?
Environ un million huit cent mille personnes dans le monde meurent chaque année de suite d’une toxi-infection alimentaire. Il s’agit d’une cause non négligeable du sous-développement en Afrique, puisque les familles et les gouvernements dépensent des sommes d’argent colossales pour soigner les maladies liées aux intoxications alimentaires. Les victimes sont dans la majorité des cas les enfants de moins de cinq ans.
2-    Les conditions favorables aux intoxications alimentaires
Les intoxications alimentaires sont en général le fait de l’homme :
    Les mauvaises conditions d’entreposage et de conservation des aliments (le seuil de température favorable au développement des microbes se situe entre 5° et 60°).
    Les manipulations inadéquates ou peu soignées des aliments (exemple : le gérant d’une boutique qui manipule simultanément l’argent et les aliments, ou encore le rôtisseur qui touche à la fois le poisson cuit et le poisson cru).
    La cuisson insuffisante ou inadaptée des aliments.
    Les métaux lourds (certaines cocottes de fabrication artisanale laissent des dépôts de métaux sur les aliments).

3-    Où se cachent les microbes et parasites autour de nous ?
Les microbes et les parasites se cachent à plusieurs endroits:
    l’eau ;
    le sol ;
    le corps humain ;
    les excréments ;
    les déchets ;
    les vomissements ;
    les insectes ;
    les animaux domestiques ;
    les souris et rats ;
    les animaux d’élevage ;
    les mains ;
    les océans et mers

4-    Pourquoi conserver les aliments ?
La conservation des aliments permet de:
    stocker pour faire face à la pénurie ;
    stocker en toute quiétude pendant  les périodes de vente (commerçants) ;
    faciliter le transport des aliments.

5-    Méthodes et techniques de conservation des aliments
Nous avons :
    Le froid (la température empêchant les microbes de se développer doit être en-deçà de 4°) ;
    La chaleur (la pasteurisation qui va de 65° à 100° et la stérilisation qui va au-delà de 100°) ;
    La mise en conserve (mise sous pression) ;
    Le séchage ou la dessiccation ;
    La fermentation ;
    L’usage des antiseptiques naturels (alcool, sucre, sel, vinaigre, …) ;
    Le fumage ;
    La salaison.

Exposé 2 : COMMENT LES HUILES ET LES GRAISSES TUENT SANS BRUIT ?
1-    Le rôle des huiles
Les huiles sont importantes pour l’organisme humain, et ce pour plusieurs raisons :
    le corps a besoin de graisse (la graisse est le meilleur carburant pour le corps) ;
    le cœur  a besoin des graisses pour son fonctionnement optimale ;
    les enfants ont besoin de la graisse pour grandir.

2-    Quand l’huile devient un poison
L’huile est dangereuse dans les cas suivants:
    les cuissons à flammes nues (plus dangereuse que la cigarette) ;
    lorsque l’huile est soumise à de forte température (la température limitée dépend des types d’huiles) ;
    lorsqu’il y a hydrogénation des acides gras (margarine, beignet, biscuits, …) ;
    lorsqu’il y a photo-oxydation, c'est-à-dire exposition de l’huile à la lumière.

3-    Quelques maladies causées par les huiles et les graisses
Nous pouvons citer les AVC, le diabète, la dépression, la baisse de la testostérone, la baisse de la vision, le cancer de la prostate, l’obésité, etc.
4-    Quelques conseils pour une bonne hygiène alimentaire :

    connaitre  les groupes d’aliments et les quantités dont notre organisme a besoin par jour ;
    consommer les vitamines et les oligo-éléments ;
    se renseigner sur les caractéristiques techniques des produits (étiquettes), avant leur consommation ;
    avoir une activité physique régulière (manger-bouger) ;
    connaitre la quantité d’énergie dépensée chaque jour par rapport à celle acquise ;
    élaborer un plan personnel de santé ;
    connaitre les symptômes d’une crise cardiaque.

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

livre_blanc_mas
zero_produit_importe_au_comice

bandestat

tract_manif_mas_2008
rapport_conac

Copyright ACDIC 2010 - Contacts - Design by AndPlus