Affaire bac sur le fleuve Nachtigal


Les travaux de réhabilitation avancent, le bac sera livré dans les prochains jours.

Affaire 150 millions destinés aux tabaculteurs de l’Est

- le nouveau MINADER s'est saisi de l'affaire,

- les virements se feront désormais dans les comptes des bénéficiaires,

- les fonctionnaires impliqués dans les faits de corruption et de détournement ont été auditionnés,

- une allocation de 500 millions est prévue pour les tabaculteurs en 2012.

Affaire bagarre autour des cuisses de poulet congelé importé à Mokolo


Le président national de l'ACDIC, a été reçu par le ministre de l'élevage, ce dernier a promis de mettre tout en œuvre pour stopper le retour du poulet congelé importé dans nos marchés.

Affaire eau potable


D'après l'étude menée à ce sujet par l'ACDIC, 96% des camerounais, souhaitent que la priorité soit accordée à l'eau potable par rapport à la construction du port en eau profonde de KRIBI.

Affaire tracteurs abandonnés


- Le chef de l'Etat a instruit une mission d'évaluation à Ebolowa dès le lendemain du déclenchement de l'affaire,

- arrêt de montage de nouveaux tracteurs pour l'instant,

- création d'un comité de suivi placé sous la responsabilité du gouverneur du Sud,

- transfert de compétence au MINADER, en ce qui concerne la gestion des tracteurs,

- Deux tracteurs remis au CRA (collège régional d'agriculture) lors de la cérémonie de mise à disposition des tracteurs,

PLUS D'INFO

- 6 tracteurs remis à l'université de DSCHANG, UNVDA de NDOP, ferme semencière de NTUI, projet mont MBAPIT, institut agricole d'OBALA, mission de développement du Nord-ouest lors de la cérémonie de lancement de la campagne agricole 2012 à Bafia,

- le chantier du hangar avance,

- une bonne partie des tracteurs est déjà à l'abri des intempéries,

- le prestataire IMMOBILIAR, a repris les travaux de construction de l'usine de montage.

Affaire semences de maïs

- Réunion de crise tenue de toute urgence au MINADER,

- plusieurs réunions de concertation entre l'ACDIC et la présidence de la république pour l'importation des semences, malheureusement cette piste a été infructueuse,

- La présidence est entrain de prendre des mesures pour qu'il n y ait plus de pénurie l'année prochaine,

- panique à l'IRAD, qui pour sauver la face publie dans Cameroon Tribune du 05 mars 2012, un communiqué erroné sur la disponibilité des semences.

Affaire MINTRANSPORT sur la météorologie

- Réunion de crise tenue le 16 mars au MINTRANSPORT,

- le ministre NKILI, promet le rétablissement des 55 stations météorologiques hors service, car affirme-t-il : « nous mettrons tout en œuvre pour que le fonctionnement redevienne normal ; ceci est dans ma feuille de route »,

- début de la diffusion de bulletin météo sur certaines chaines de télévision.

Rapports d'activités

Une_rapport_2010

Partenaires

  Logo_BROT

logo_PASC

Newsletter



 A la Une


    Monsieur Martin ABEGA,  nouveau PRESIDENT de l'ACDIC




seminaire_ape APE

Le 21 février 2014, l'ACDIC a organisé un séminaire d'information sur les Accords de Partenariat Economique (APE) au Cameroun. Rapport à télécharger 


acdic_pasc_2013


 

frequence_agricole_acdic_2013

    bande_FA




ASSEMBLEE GENERALE DE L'ACDIC

91-une_vue_generale_de_la_salle

message_bon
pv_version_francaise                         pv_version_english


 

Interdiction sac plastiques non biodégradables

24 Avril... c'est tôt pour interdire les sacs plastiques

En date du 24 octobre 2012, le Ministre de l'environnement, de la protection de la nature et du développement durable (MINPEDED) et le Ministre du commerce (MINCOMMERCE) ont conjointement signé un arrêté réglementant la fabrication, l'importation et la commercialisation des emballages non biodégradables à basse densité, c'est-à-dire inférieurs à 60 microns d'épaisseur, très prisés pour les usages domestiques. Lire la suite

Connaissance de la filière avicole

qsqspspazpa
FONDS SPECIAL DE DEVELOPPEMENT DE L'AVICULTURE
:

A quand la mise en place ? 

En 2010, le premier ministre a autorisé dans le cadre du plan de relance de la filière avicole, la création d'un Fonds Spécial pour le Développement de l'aviculture, à l'instar du fonds de développement de la pêche. Lire la suite...

APE-UE-Cameroun (juillet 2014)

Au Cameroun ce mardi 8 juillet 2014, pendant que la population s'amuse de l'humiliation subie par l'équipe du Brésil face à l'Allemagne en coupe du monde, et pendant que d'autres commentent l'augmentation des salaires, le gouvernement à travers le Ministère de l'économie, de la planification et de l'aménagement du territoire défend le projet de loi portant ratification de l'APE intérimaire à l'Assemblée Nationale. Lire la suite

Nachtigal

A Nachtigal, pas de bac depuis 6 mois. Les bœufs partant du Nord pour Yaoundé traversent à la nage, guidés à 3000 FCFA par tête.

 

Les bœufs camerounais champions du monde en natation


Le Cameroun ne pourrait-il pas proposer au comité international olympique une nouvelle compétition, celle de la natation bovine ?

RAPPORT CONAC

Corruption et détournement au Minader :

 

L'ACDIC affirme, la Commission Nationale Anti Corruption (CONAC) confirme.

 

Les membres et sympathisants de l'ACDIC se souviennent encore du mardi 08 décembre 2008 lorsque le président de l'ACDIC et d'autres camarades ont été interpellés par la police et condamnés à la suite d'un procès à 2 mois d'emprisonnement avec sursis pendant trois ans pour avoir dénoncé le détournement des subventions destinées à l'exécution du projet maïs.

BANQUE AGRICOLE

Le MINFI devenu MINADER annonçait il y a six mois la création de la Banque Agricole avec un capital de 10 milliards.... Où se trouve cette banque ?

 

Encore une promesse non tenue ?


Faisant le diagnostic de l'agriculture camerounaise le 17 janvier 2011 lors de la cérémonie d'ouverture du comice agro-pastoral d'Ebolowa, Le Président de la république son excellence Paul Biya, a énuméré (07) sept solutions susceptibles de faire décoller le secteur rural au Cameroun. Parmi ces solutions, la création de la banque agricole et de la banque des PME-PMI. L'occasion était belle et propice pour ce type d'annonce, d'autant plus que cette grande fête du monde rural était attendue depuis 23 ans.

BRAVO! Minader

Fortes sanctions prises contre les détourneurs de 95 millions des fonds alloués aux tabaculteurs de la région de l'Est Cameroun. 500 millions pour eux en 2012. Bravo MINADER !

 

Le Ministre de l'Agriculture siffle la fin de la recréation...

 

La région de l'Est Cameroun, riche par la diversité de ses essences forestières, est aussi une zone agro écologique propice à la culture du tabac. C'est à ce titre que le gouvernement camerounais y installa la SCT (Société Camerounaise de Tabac) qui disparut en 1997 laissant la place à la FPTC (Fédération des Planteurs de Tabac et autres cultures vivrières du Cameroun).

COMICE AGROPASTORAL

PROMOTE 2011 terminé. Prochaine édition 2014. COMICE AGROPASTORAL terminé depuis jan. 2010. A quand la prochaine édition? On avait attendu 20 ANS. Donc prochain comice en 2035 ? YES


A QUAND LE PROCHAIN COMICE AGRO-PASTORAL ?

 

Il y a un an, le comice agropastoral se tenait à EBOLOWA, après une trêve qui durera 20 ans, de 1991 à 2011. L'émergence du Cameroun à l'horizon 2035 se fera-t-elle sans les comices agropastoraux ?

EAU POTABLE

Entre le port en eau profonde de Kribi et PB d'eau potable au Cameroun, quelle est votre priorité pour les grandes réalisations de 2012 ?

 

EAU POTABLE : où es-tu ?


Au Cameroun, que l'on soit au village ou en ville, l'eau potable se fait rare. Les robinets sont asséchés depuis plusieurs semaines. Conséquences, risques de maladies diarrhéiques et de choléra.

TRACTEURS DE LA MISERE

750 tracteurs abandonnés dans les herbes sous la pluie et le soleil depuis 12 mois. Or début de la campagne agricole est dans un mois.

Les tracteurs de la misère


Pour la petite histoire, tout commence en 2006, quand le gouvernement indien fait don au Cameroun de 60 tracteurs de marque Sonalika aux fins des tests d'adaptabilité agro écologiques. Le but recherché étant d'implanter une chaine de montage des tracteurs de cette marque au Cameroun si les tests s'avéraient concluants.

TRACTEURS DE LA HONTE

Les photos des tracteurs abandonnés dans la broussaille, sous la pluie et le soleil depuis 12 mois à Ebolowa ont fait le tour du Cameroun et du monde via internet.


Le peuple s'indigne, le gouvernement dandine

Les photos des tracteurs abandonnés dans la broussaille, sous la pluie et le soleil depuis 12 mois à Ebolowa ont fait le tour du Cameroun et du monde via internet. Tous les medias locaux ont pris le relai et le scandale a soulevé l'indignation totale des populations.

 

AFFAIRES TRACTEURS

Deux semaines après, rien n'a changé. Si oui, devanture des tracteurs nettoyée à l'occasion de la visite du ministre, et l'accès au site rendu plus difficile.

Tracteurs de la honte

Nous sommes le mercredi 1er février 2012. Il y a trois semaines jour pour jour que l'ACDIC a alerté l'opinion de la situation des tracteurs abandonnés dans la broussaille à Ebolowa et deux semaines que la mission instruite par le chef d'Etat et conduite par le MINPLADAT a effectué la descente sur le site.

Nous avions promis de tenir l'opinion informée des évolutions de la situation de ces tracteurs chaque deux semaines. Nous arrivons sur le site et il nous faut user de tous les stratagèmes pour qu'on nous fasse visiter. Incontestablement, les photos qui ont fait le tour du monde sont restées dans la mémoire de tous les vigiles du site, ce d'autant plus que les gardiens qui furent de faction ce jour ont été sévèrement punis. Personne ne souhaite suivre leur exemple. Les gardiens du jour nous racontent ces mésaventures pour nous conseiller de ne pas insister.

Déjà qu'ils disent ne pas nous connaître, comme s'ils s'imaginaient que nous soyons ces journalistes qui par ces photos leurs ont fait tant de tord. Nous, nous ne disons mot. Ils nous laissent entendre qu'ils ont appris que ces visiteurs de malheur avaient filmé les engins avec leur téléphone portable. Nous sautons sur l'occasion pour brandir notre appareil photos tout en leurs disant que nous sommes des touristes en partance pour la Guinée équatoriale suivre les matchs de la coupe des nations de football.

Du coup l'atmosphère devient joyeuse et on commente quelques matchs passés. Ah ! La magie du football. Sans qu'on ne comprenne comment et pourquoi, c'est en marchant que les échanges s'animent. Alors que nos oreilles et nos bouches rendent la politesse à nos hôtes, nos yeux balayent l'usine et les tracteurs et communiquent les moindres détails à notre mémoire.

Aucun changement notable ne se décèle dans le décor de l'usine depuis notre dernier passage. Sauf qu'à l'occasion de la visite du ministre, on a vite fait débroussaillé les devantures des tracteurs. Aucun tracteur n'a été déplacé. Les engins à l'arrière sont encore dans les herbes qui, à bien voir ont encore poussé avec les deux dernières pluies qui sont venues annoncer l'éminence de la fin de la saison sèche.

Quid du hangar à construire ? Rien.

Quid de la distribution des tracteurs ? Rien. Aucun engin ne s'est tiré de ce milieu qui à plus d'un égard est hostile pour ces quatre roues.

Quid de l'arrêt des montages recommandés ? C'est le statuquo Antée. Voilà où en était l'usine ce premier février 2012. Qu'en sera-t-il dans deux semaines ? Wait and see.

{gallery}acdic_info_13{/gallery}

IMPORTATION DE RIZ

545 000 tonnes de riz importés en 2011 pour 145 milliards de FCFA. En 2010 on n'avait importé que 350 000 tonnes. Augmentation de 35%. YES !


L'importation de riz s'accentue !

Le Cameroun a importé 545 000 tonnes de riz en 2011, pour 145 milliards de FCFA. En 2010, les importations de riz étaient de 350 000 tonnes. Soit une augmentation de 35%. Le 30 novembre 2011, l'ACDIC à travers un message SMS, annonçait à la communauté camerounaise et internationale que les importations de riz en 2011 allaient atteindre voire dépasser le cap de 500 mille tonnes.

Maïs : semence rare et chère

Petits producteurs, 97% manqueront encore de semence cette année. Attention ! La pénurie de maïs en 2012 pourra faire mal.

L'incroyable pénurie de semences de maïs au Cameroun


Quelque soit le type de semence - d'arachide, de macabo, de maïs, de patate, de plantain, de haricot, d'igname... le Cameroun n'a pas encore pu mettre au point un système de production et de distribution à la hauteur de l'ambition qu'on pourrait raisonnablement nourrir pour le secteur agricole national.

SUITE AFFAIRE TRACTEURS

Ouf ! Tous les tracteurs déjà sortis des herbes. Hangar déjà en construction. Répartition des tracteurs annoncée. Site sécurisé.


Les tracteurs de la honte sortent des herbes

 

Depuis la dénonciation par ACDIC-INFO en ce mercredi 18 janvier 2012 de ce qu'on avait appelé « scandale d'Ebolowa », parlant des 750 tracteurs abandonnés depuis 12 mois dans les herbes sous le soleil et la pluie, beaucoup d'eau a coulé sous le pont.

Scandale au Ministère des Transports

Nul ne sait quand semer. La météorologie nationale morte depuis 22 ans. 3 sur 58 stations fonctionnent. Cameroun, dernier sur 186 pays 


Météorologie : Le Cameroun, dernier sur 186 pays


Quel temps fera t-il demain ? Quand faut-il semer ? Quelle est le calendrier agricole camerounais ?photo_une

Autant de question que personne aujourd'hui au Cameroun ne peut répondre - et pour cause. Les différentes stations météorologiques qui l'auraient permis, sont dans un état de délabrement et de disfonctionnement très avancé au point que certains disent que la météorologie nationale était morte depuis 22 ans.

Les services météorologiques au Cameroun sont gérés par le Ministère des Transports qui a une Direction de la Météorologie Nationale et un budget de 8,5 milliards (2012). Ils ont pour fonction de donner les indications sur le climat, la pluviométrie, l'humidité de l'air et du sol, la vitesse et la direction du vent, la température, l'ensoleillement... bref, tout ce qui concourt à donner une idée du temps présent et futur. Pour ce faire les stations météorologiques sont installées dans différentes régions du pays et équipées d'appareils de mesure spécialisés qu'on appelle données météorologiques. En dehors du transport aérien, pour lequel les données météo sont indispensables, l'agriculture est l'un des principaux utilisateurs de la météo en ceci qu'elle permettrait de déterminer avec exactitude le calendrier agricole. A titre d'exemple, si nous sommes le 15 mars et connaissons qu'il pleuvra le 20 mars, les semis peuvent débuter dès le 16 mars, étant donné qu'il pleuvra le 20.

Selon un communiqué du Cercle de Concertation de la Société civile Partenaire du MINFOF/MINEP (CCSPM), sur 58 stations météorologiques gérées par le Ministère des Transports, 55 sont hors service depuis belle lurette et 03 fonctionnent en deçà de l'acceptable. Leurs infrastructures sont désuètes, les équipements, les instruments de mesure et d'observation sont incomplets et anciens, le personnel technique qualifié est quasi inexistant. Sur les 59 météorologistes au Cameroun en 2010, il n'y a aucun ingénieur. Au cours de l'année 2011, 9 sont allés en retraite et 15 autres iront en retraite entre 2012 et 2015, précise le communiqué. De même, sur 600 postes climatologiques et pluviométriques seuls 35 seraient d'usage. Plus grave, l'Organisation Mondiale de la Météorologie classe le service de la Météorologie du Cameroun dernier des 186 pays membres.

Un sombre tableau que nous avons pu vérifier entre Yaoundé et Ebolowa, en passant par Bafoussam, Nkongsamba, Douala et Edéa. (Photos).

Alors qu'à la station météorologique de Bafia, la broussaille a envahi l'abri qui n'abrite rien du tout, à Nkongsamba la chèvre broute là où elle est attachée, sur le pluviomètre s'il vous plaît. Pour dire que dans cette station où le pluviomètre est l'un des derniers appareils survivants, il y a de l'herbe. A Edéa, le tableau est différent mais reste pitoyable. Les locataires de la station météo n'ont pas trouvé mieux que de transformer l'enclos de la station en sèche linge. A Nkoemvone/Ebolowa, c'est encore pire. L'état de délabrement de la station a fini par toucher le moral du personnel qui voit en tout visiteur, l'espoir d'une résurrection de la station : « Ce poste météorologique était le fleuron de cette station de recherche. Regardez ce à quoi ça ressemble aujourd'hui. Tout est foutu. Si vous pouvez faire quelque chose pour le sauver. » Nous dira Mr Damien Eyenet – ancien de la station. Il a de quoi se consoler s'il allait à Ekona par Buea où la station a purement et simplement été abandonnée dans la broussaille.

Une exception cependant qui mérite d'être saluer : La station météorologique du CARBAP à Djombé dont le standard international est respectée à la règle et qui nous a donné l'occasion de voir ce à quoi ressemble une vraie station météo. Pour dire que si on veut, on peut.

Dans la plus part des pays - africain de surcroit - un bulletin météo est donné plusieurs fois par jour à la télé ou à la radio par des spécialistes, et chacun sait s'en servir suivant ses besoins.

Tout un luxe dont les Camerounais n'ont pas droit depuis plus de 20 ans que les données météorologiques ont disparu des tranches d'informations. C'est à se demander si les enfants nés ces trente dernières années connaissent ce qu'est la météo. Ainsi va le Cameroun !
Vivement que les informations du genre : « demain, le ciel sera nuageux sur la moitié Est du pays, de Nanga Eboko jusqu'à Yokadouma. Il fera 23°C à Ebolowa, 29° à Touboro, 21° à Wum. Les vents forts balayeront le Nord du pays d'Est en Ouest..... » reviennent dans nos medias.

{gallery}acdic_info_18{/gallery}

Vie chère

2008, émeutes de la faim. Poisson 700/kg, huile 500/l, maïs 190/kg. Aujourd'hui ces produits coûtent 1200, 800, 250. Au Cameroun, vie toujours plus chère.


Vie chère au Cameroun :
Des raisons de s'inquiéter



« Quand je vais au marché avec 5000 FCFA, j'ai acheté deux, trois trucs que l'argent est fini. Tout coûte cher. »

« Au marché il n'y plus les tas de macabo, de plantain ou de manioc de 200 F. C'est maintenant 500 F le petit tas. Et quel tas même. Des petits trucs comme ça. »

« On ne mange la viande de bœuf dans ma famille que les jours de fête. En temps normal, on ne peut pas se le permettre, vu notre budget alimentation »

POISSON :

En 2011, les importations sont en hausse. 220 000 tonnes, 150 milliards de FCFA. Deux gros importateurs. La pisciculture locale est morte. Plusieurs projets sont abandonnés.

Poisson importé tue la pisciculture locale


Même si nous sommes en avril, ce n'est pas le poisson d'avril. En 2011, le Cameroun a battu les records d'importations de poissons morts. 220 000 tonnes pour une valeur de 150 milliards de FCFA. Enorme ! Une augmentation de 40% par rapport aux 153 000 tonnes de 2010.
Previous
Next

Actualités

BNMA

 

Les deux présidents se serrant la main

Le Président sortant Bernard Njonga et le Président entrant Martin Abega, lors de la passation de service au siège de l'ACDIC. lire la suite

ouvert__societe_civile

 

Campagne "Ministères propres et accueillants"

Les visages de nos ministères-phase 2

 

photo_acdic_afec

L'ACDIC invitée à l'autopsie de l'agriculture camerounaise

L'agriculture camerounaise est malade; les maux sont pluriels : corruption, détournements, clientélisme, manque de vision et de stratégie. Lire la suite

une

ACCIDENT DE LA ROUTE :

 Peut-on reprocher à un chauffeur de chevaucher la ligne continue si c'est pour éviter les trous ou alors faut-il aller à la mort comme ces victimes d'hier au nom du respect du code de la route ? lire la suite

bernard_valsero

FREQUENCE AGRICOLE : l'émission qui fait un tabac sur la capitale

 L'ACDIC dans sa quête permanente d'un mieux être des camerounais et particulièrement du monde rural, décide de lancer une émission radiophonique, intitulée "Fréquence Agricole". lire la suite


société civile

La société civile ne baisse pas la garde sur les APE
ACP-UE : Malgré l’interruption des négociations sur la signature de l’accord de partenariat économique entre l’union européenne et les ACP, son objectif demeure un bon accord ou pas d’accord. Lire ...

Vidéothèque

Toutes les Campagnes

Campagnes

 

Comice agropastoral

Des passagers dans une gare de train au cameroun La campagne «  Zéro produit alimentaire importé au comice agropastoral d’Ebolowa » a été initiée par la coalition des organisations de la société civile camerounaise. Consciente de ce que « l’union fait la force », elle se veut être une maison à portes et fenêtres permanemment ouvertes, partageant
la même vision d’un milieu rural prospère... Lire

Toutes les galeries

Galeries

Vue de la case traditionnelle bamiléké

L'ACDIC au comice

DSC07274

Manifestation du
10 décembre 2008

79

Manifestation contre les APE
Juillet 2007

manifestation contre l'importation des poulets

Manifestation contre l'importation
des poulets congelés

Copyright ACDIC 2010 - Contacts - Design by AndPlus